29 octobre 2021 • FED Medical

Fiche métier orthophoniste

Les missions de l’orthophoniste

Un orthophoniste intervient sur prescription médicale auprès des personnes ayant des troubles de la communication écrite et/ou orale. Il prévient, évalue et traite les déficiences liées à un retard du langage, des défauts de prononciation (dyslexie, dysphasie, zozotement…) ou bien encore à une perte de la parole due à un AVC.

Pour chaque patient, l’orthophoniste établit un bilan orthophonique de la personne incluant ses caractéristiques psychologiques, sociales, économiques et culturelles. À la suite de ce bilan, il dresse un programme de rééducation adapté aux troubles détectés en mettant en place des exercices techniques et ludiques.

Au-delà de ses missions principales, l’orthophoniste s’implique généralement dans les campagnes nationales de soins ou de sensibilisation.

Quelles sont les compétences requises ?

Le métier d’orthophoniste nécessite d’être pédagogue, patient et d’avoir le sens de l’écoute. Une personne au mental équilibré peut d’une manière générale mieux faire face aux différentes pathologies qu’elle est amenée à rencontrer en exerçant ce métier. Des connaissances dans différents domaines sont également nécessaires pour être orthophoniste : en grammaire, logique, phonétique, dessin, musique… Enfin, un orthophoniste doit mettre en place sa propre veille professionnelle pour être au courant des évolutions de son métier.

Comment devenir orthophoniste

Cinq années d’études sont obligatoires pour devenir orthophoniste et obtenir le certificat de capacité d’orthophoniste, diplôme indispensable pour exercer. L’accès à la formation préparant à l’obtention de ce certificat se fait en passant un examen d’entrée composé de plusieurs épreuves écrites (culture générale, orthographe, grammaire…), de tests psychotechniques et d’un entretien avec un jury. Bien souvent, une personne souhaitant être orthophoniste se prépare à ce concours d’entrée en suivant une formation à distance ou au sein d’un établissement privé.

Quel salaire ?

Un orthophoniste peut exercer en tant que libéral ou en intégrant un hôpital public. Le salaire varie entre 1 600 € brut pour un débutant et 3 000 € brut environ pour une personne en fin de carrière évoluant dans la fonction publique.

Dans le cas d’un orthophoniste libéral, la rémunération reste très variable selon deux caractéristiques principales : s’il est spécialisé dans un domaine et s’il a une activité soutenue. Dans tous les cas, les honoraires des orthophonistes indépendants sont fixés par convention entre les caisses d’assurance maladie et la profession.

Quelles perspectives d’évolution pour les orthophonistes ?

Après quelques années d’activité au sein d’un établissement public, un orthophoniste peut décider de s’installer à son compte ou de préparer en un an un diplôme de cadre de santé après cinq années de pratique.

Si un orthophoniste a décidé dès le début de son activité professionnelle d’exercer en tant qu’indépendant, il peut choisir d’évoluer en se spécialisant dans une branche de l’orthophonie, comme par exemple le traitement de la surdité ou la rééducation des troubles consécutifs à des lésions localisées.