Professionnel des questions légales, le directeur juridique de transition joue un rôle essentiel en entreprise. Il peut notamment apporter son expertise lors de phases délicates, comme un rachat ou une fusion.

17 février 2022 • FED Transition

Les missions du directeur juridique de transition

Le directeur juridique de transition est missionné pendant plusieurs mois pour répondre aux problématiques temporaires d’une entreprise. Informé de tous les futurs projets, il donne son avis de juriste sur les thématiques sensibles. Ses missions sont, en effet, variées et essentielles :

  • il représente l’entreprise et en est l’interlocuteur direct auprès des instances juridiques;
  • il conseille les départements financier, commercial et marketing sur les questions d’ordre légal ;
  • il gère les affaires courantes (licenciements, achats, vente, etc.) ;
  • il sert d’intermédiaire avec la direction.

Le directeur juridique occupe une fonction de cadre : il manage une équipe en charge de conseiller la direction sur toutes les questions légales. Le recours à un directeur juridique de transition est possible dans différents cas de figure. Dans le cadre d’une restructuration ou d’une fusion, par exemple, il peut épauler un service juridique qui n’aurait jamais été confronté à une telle situation et manquerait ainsi de compétences. Il est également en mesure de remplacer un cadre absent ou en cours d’embauche.

Quelles sont les compétences requises ?

Juriste professionnel, le directeur juridique de transition est un spécialiste du droit civil et pénal. En plus de ses compétences en droit du travail, des sociétés ou du commerce, il connaît également les spécificités juridiques du secteur d’activité dans lequel il est amené à travailler. Il dispose, de plus, de solides connaissances fiscales.
Par ailleurs, en tant que cadre, il témoigne d’aptitudes managériales et sait entretenir un bon relationnel. Il se charge notamment de vérifier que son équipe acquiert bien toutes les connaissances qui lui sont essentielles.
Salarié à la mission, il fait preuve d’une grande capacité d’adaptation, de dynamisme et d'autonomie. Des compétences précieuses lorsqu’il est nécessaire de s’adapter fréquemment à un nouvel environnement.

Comment devenir directeur juridique de transition ?

Professionnel chevronné, le directeur juridique de transition dispose d’une longue expérience professionnelle dans son

 Vous souhaitez postuler ? Envoyez-nous votre CV !

Quel salaire ?

Le directeur juridique de transition peut être indépendant – à la tête de sa propre entreprise – ou salarié d’une entreprise de portage salarial. Il est rémunéré selon un Taux journalier moyen (TJM). Le TJM d’un directeur juridique de transition est ainsi compris entre 700 et 1 100 euros.

Quelles perspectives d’évolution pour un directeur juridique de transition ?

Le directeur juridique de transition n’évolue pas au sein de l’entreprise qui le missionne. Il y est assigné pour une durée limitée, d’environ 6 à 24 mois. Il est, en effet, amené à changer régulièrement d’environnement de travail et de mission. Devenir directeur juridique de transition constitue donc une évolution en soi pour des managers expérimentés, à la recherche de nouveaux challenges et de plus d’indépendance.
Ressources Transitions vous conseille et vous accompagne…
Ressources Transition soutient les entreprises et les candidats dans leurs recherches de managers de transition. Vous êtes intéressé ? Contactez-nous.

Pour aller plus loin