Fed Office, le cabinet de recrutement dédié aux profils Assistanat, Office Management et Services Généraux publie son étude de rémunération Paris / Régions et dresse les grandes tendances du marché de l’emploi[1].

19 septembre 2023 • FED Office

Visuel étude Fed Office 2023
[1] Données collectées par les bureaux Fed Office entre mai et juin 2023. Comme toute étude de rémunération, les fourchettes indi­quées représentent des moyennes et sont à nuancer en fonction de plusieurs critères : secteur d’activité, taille de l’entreprise, management d’équipe, etc. Les rémunérations présentées dans l’étude correspondent aux salaires bruts annuels fixes et sont exprimées en Euros.


Télécharger l'étude complète


Premiers enseignements de l’étude :

> Il existe une différence importante entre la dynamique de l’Île-de-France et celle des autres régions ;
> Hors Île-de-France, les rémunérations sont très similaires d’une région à l'autre. 

> Assistant de direction avec 10 ans d’expérience : 45/55 K€ (IDF) - 34/40 K€ (autres régions)
> Office / happiness manager avec 5 à 10 ans d’expérience : 35/45 K€ (IDF) - 33/40 K€ (autres régions)
> Gestionnaire flotte automobile avec 10 ans d’expérience : 35/38 K€ (IDF) - 35/40 K€ (autres régions)


Une bonne dynamique en Île-de-France

  • Après une année 2022 exceptionnelle, le marché conserve son dyna­misme en 2023, même si un léger ralentissement des offres d’emploi est constaté à la fin du deuxième tri­mestre.  
  • Le niveau de recrutement reste assez élevé comme le niveau d’exigence des recruteurs mais aussi celui des candidats (hausse des prétentions salariales, télétravail, autonomie…) qui, en outre, se trouvent souvent en position de force !
  • Pour séduire les candidats, on constate une forte hausse des salaires entre 10 et 15 % selon l’expérience des assistant(e)s et des packages attractifs (salaire, bonus, conditions de travail avantageuses). Elles doivent aussi s’ouvrir à d’autres profils à potentiel évolutif, se concentrer davantage sur les compétences comportementales, proposer des formations…
  • Les postes d’assistant(e) de direc­tion/d’équipe (avec 2 à 5 ans d’expérience et maitrise de l’anglais), d’assistant(e) de formation/appel d’offres, et d’office man­ager (plus que jamais) sont très recherchés. L’anglais reste un véritable atout pour accéder aux postes à responsabilité.


Télécharger l'étude complète


En région, se spécialiser pour être attractif

  • En région comme à Paris, on constate une similitude au niveau du rapport de force entreprises / candidats. En revanche sur le plan de la rémunération, les différences se font sentir au niveau des postes d’assistanat de direction avec des salaires beaucoup plus élevés en Île-de-France.
  • En région, ce qui peut faire la différence est la spécialisation. Par exemple, le secteur de la pro­motion immobilière est témoin de beaucoup de demandes des pro­moteurs qui recherchent des assis­tants de programmes.
  • Certains postes sont beaucoup mieux rémunérés en région, comme c’est le cas par exemple du responsable des services généraux avec 5 à 10 d’expérience rémunéré entre 35 et 40 K€ en IDF et entre 40 à 49 K€ en région.  
  • Les entreprises font face à une pénurie de candidats. Ces derniers, sursollicités se positionnent sur plusieurs offres en faisant monter les enchères avant de choisir l’entreprise qui répondra au mieux à leurs attentes (flexibilité en termes d’horaires, équilibre vies professionnelle et personnelle, télétravail, salaire plus élevé…).
  • Les entreprises doivent donc s’adapter en repensant leur manière de recruter et en proposant des postes plus transversaux incluant des dimensions commerciales, RH et/ou marketing.
  • Les postes d’assistant de programmes, assistant de projets, assistant des services généraux ou encore assistant anglais cou­rant/bilingue sont très plébiscités par les entreprises.


Télécharger l'étude complète