06 avril 2022 • FED Group • 2 min

Le manager de transition, un maillon de la stratégie des entreprises

Premier constat, les managers de transition se sentent pour la grande majorité d’entre eux (60 %), confiants. Et pour cause, les entreprises font de plus en plus appel à leur expertise, leur savoir-faire et leur forte expérience pour accompagner la reprise et répondre aux nouveaux enjeux de l’après crise.

Les profils spécialisés dans le digital, la logistique ou l’énergie sont les plus convoités. Côté soft skills, réactivité/prise de décision, expertise, leadership et charisme arrivent en tête des compétences recherchées par les entreprises, avant l’écoute, la polyvalence et l’adaptabilité.

Ils sont 70 % à considérer que la crise sanitaire a profondément modifié la gouvernance des entreprises, parce qu’elles souhaitent

  • accélérer leur transformation (digitale, informatique, RH, relation client, etc..), 72 % des réponses
  • repenser leur modèle économique (gestion interne, image de marque...), 47 % des réponses
  • rationaliser leurs coûts, 47 % des réponses
  • être plus agiles, 45 % des réponses
Consulter les résultats de l'étude

Le management de transition arrive dans les directions IT

Les secteurs de l’industrie (52 %), des services (20 %) et du BTP (secteur le plus cité dans “autre” – 12 %) semblent être les secteurs qui font le plus souvent appel aux managers de transition depuis la reprise.  Malgré la crise, le secteur in­dustriel est toujours celui qui recoure le plus au management de transition.

Les managers de transition évoluent majoritairement dans les grandes structures,  ETI (58 %) et GE (20 %) mais ils commencent à séduire de plus en plus les PME (20 %). Ils restent à la marge dans les start-ups (2 %).

Comme cela était le cas avant crise, les managers de transition interviennent le plus souvent dans les directions générales (62 %), les directions financières (53 %) et les directions des ressources humaines (43 %). Mais, avec la montée des problématiques de cybersécurité, ils font leur  percée dans les directions IT.

Le manager de transition en 2022

Globalement, le manager de transition intervient en premier lieu, pour une urgence managériale afin d’assurer le remplacement temporaire d’un cadre supérieur au cours des 6 à 12 mois à venir.

Dans le détail, le trio de tête des raisons du recours au management de transition sont  :

  • remplacement temporaire d’un cadre supérieur
  • coaching de la direction
  • régularisation du travail d’équipe

Alors que dans ce contexte de reprise, on s’attendait à un allongement de la durée des missions, il n’en est rien. 2/3 des répondants déclarent que la durée des mis­sions reste stable, c’est-à-dire dans la grande majorité des cas de 6 mois à un an.