Comment les entreprises ont recruté en 2022 ? Quels secteurs embauchent ? Quels secteurs connaissent des difficultés ? Quels sont les profils recherchés ? Le Groupe Fed fait le bilan de 2022 et livre ses perspectives pour 2023, secteur par secteur d’activité, pour chacun de ses cabinets. 

23 janvier 2023 • FED IT

Métiers du numériques qui ont le vent en poupe en 2019

Que retiennent les consultants Fed IT de l’année 2022 ?

Toute l’année a été porteuse, avec en particulier beaucoup de besoins identifiés de septembre à mi-novembre. Ceux-ci ont concerné tous types de profils, souvent les plus polyvalents (Administrateurs et Ingénieurs).

Comment s’annonce l’année 2023 en termes de recrutement pour les métiers de Fed IT ?

Le marché IT s’annonce toujours en forte tension. Même dans ce contexte macro-économique incertain. Ce sont toujours les candidats qui sont en position de force et Fed IT constate une augmentation globale des rémunérations. Les entreprises continueront à avoir des difficultés pour recruter dans la plupart des postes en IT, DSI et innovation digitale. Elles devraient continuer à recruter largement pour des missions en infra et en fonctionnel, notamment.

De nombreuses missions de développeurs sont confiées à des prestataires externes ou des freelances, souvent faute de réussir à recruter en CDI à des salaires qui ne soient pas très élevés.
Les entreprises, afin d’attirer les meilleurs candidats, devront jouer sur plusieurs leviers :

  • la réactivité dans les process de recrutement,
  • des salaires attractifs,
  • des possibilités d’évolutions claires,
  • de la flexibilité (télétravail…).

De plus en plus de sociétés qui ont des processus rigides (plusieurs tours d’entretiens, grilles de rémunération figées, process à rallonge avec des tests, des notes de synthèse, des retours écrits à faire…) sont en train de se rendre compte qu’elles n’attirent pas les candidats les plus motivés mais plutôt les plus désespérés !

Les candidats en reconversion professionnelle attirent toujours aussi peu les entreprises malheureusement. En effet, nos clients souhaitent la plupart du temps recruter des candidats qui ont une formation initiale solide (écoles d’ingénieurs en IT…). Ils indiquent qu’ils sont souvent en sous-effectif et n’ont pas le temps nécessaire pour faire monter en compétences des candidats plus « légers » techniquement.

Quels métiers et secteurs connaissent des évolutions notables ?

Les métiers les plus porteurs sont ceux qui s’adressent aux profils « confirmés » : administrateurs & ingénieurs systèmes et réseaux, techniciens support, data analysts/scientists et développeurs. Nous constatons que deux familles de métiers sont en très forte tension : la cybersécurité et tous les métiers liés au data management. En effet, beaucoup d’entreprises sont encore en retard sur les sujets sécurité et/ou subissent des attaques. Les risques de continuité de l’activité, en plus du risque réputationnel, les obligent à renforcer les ressources en interne.
Les langages les plus demandés sont : Java / JavaScript / C# / Python.
Nos clients nous confient moins de recherches de profils de chef de projet et responsable IT.